mercredi 20 avril 2022

Bilan deuxième année de licence

Je viens de finir la session 1 de mes examens de licence 2 de psycho.

J’ai détesté cette année. Le stress ma pris dès le début et ne m’a pas lâchée. Ce qu’il y a eu derrière ce stress ? D’abord une croyance : Ce n’est pas possible d’ingérer tout ça en si peu de temps ! Et cette croyance est vraie, les apprentissages sont fragiles, malgré un travail régulier. Il y a aussi des enjeux sous-jacents. Derrière l’enjeu officiel : obtenir son diplôme pour pouvoir exercer son métier, des enjeux de petite fille sont venus se glisser : Est-ce que je suis assez intelligente ? Vous affolez pas, l‘adulte que je suis sais très bien que c’est pas un vrai enjeu, mais la petite fille, elle, toujours inquiète, pas encore complètement rassurée. Que de dialogues entre elle et moi, toute l’année, pour la réconforter, lui donner de la sécurité. Et puis la frustration aussi. Ah celle-là ! Elle est dure à gérer. La frustration de n’avoir pas le temps d’approfondir ! La frustration d’oublier un truc évident, de passer à côté du piège tordu d’un prof, juste parce que pas assez d’attention ! La frustration !!!!! C’est ce qui me reste là, juste après avoir fini. Le corps gorgé de tension des derniers jours et même pas la sensation du travail accompli. Non, la frustration de ce qui a été empêché par la façon dont les choses s’organisent. Les examens finaux, le royaume de la frustration. La frustration aussi de n’avoir pas profité des apprentissages à cause de ce stress. Mais pourquoi je fais ça au fait ?

Ce système n’est pas fait pour moi, je veux dire, les efforts d’adaptation qu’ils m’ont demandé pour le peu de satisfaction qu’ils m’ont apporté, ça ne vaut pas le coup. J’ai 51 piges ! j’ai passé l’âge d’être piégé par des sachants pour un travail que je fourni honnêtement. Je vais quitter l’IED, trop de solitude, des profs pas ou peu soutenant, aucun partage ! Cette solitude dans l’apprentissage, je n’en peux plus. Je vais tenter le présentiel pour la troisième année de licence. Remettre du vivant dans tout ça.

Et puis je vais mettre à profit cette pause estival pour travailler sur le lâcher prise encore et encore. Parce que je ne veux pas revivre une année comme celle-là ! Non. Je change de cadre, de contexte, mais il y a quelque chose en moi qui a besoin de changer aussi. Retrouver l’insouciance, faire confiance à l’existence qui me mène là où je dois être et j’y vais parce que je fais ma part, mais je n’ai pas tout pouvoir sur mon existence. Il y a toujours des imprévisibles qui viennent bousculer le plan alors ne pas trop s’attacher au plan, rester adaptable, ne rien figer dans le marbre.

Qu’ai-je donc appris en dehors des savoirs transmis ? A parler avec ma petite fille intérieure, à prendre conscience du chemin intérieur qu’il me reste à parcourir au pays du lâcher prise.

On me disait : « oh la la quel courage de reprendre des études ! » et je disais l’an passé « bon pas tant que ça » mais cette année j’ai compris, oui, il faut du courage pour tenir la distance et continuer à trouver du sens quand l’absurdité du système nous étreint.

Je voulais gouter à l’université ? Cette année elle a un gout acide-amer… J’espère retrouver le plaisir l’an prochain

jeudi 4 novembre 2021

L'équilibre

Je n'ai aucune place en moi pour aucune guerre que ce soit. Le clivage constant, partout, amour/haine, pour/contre, la colère en réponse à la peur qu'on nous agite. Je n'ai aucune place en moi pour cet environnement contemporain. Le regarder m'épuise, le sentir me désespère. Il y a quelque chose de  […]

Lire la suite

mercredi 29 septembre 2021

Sans titre 2

Je suis allée la voir à la clinique. On a passé deux heures ensemble. Parler. De la vie maintenant avec le cancer, de la mort, de la peur, de la non peur, de l'injustice, de nos enfants, de nos amoureux, de mes projets, de ses regrets. C'était simple à vivre sur le moment. J'étais là, avec elle.  […]

Lire la suite

mardi 28 septembre 2021

sans titre

2012 François, cancer du poumon, 2020 Jean louis, meilleur ami de François cancer du poumon, tout deux gros fumeurs, décédés. Septembre 2021 amie proche, cancer certain, lymphome ? Ah ben non finalement poumon probable, mais pas encore confirmé, fumeuse. Attente de confirmation du diagnostique. J'ai  […]

Lire la suite

samedi 4 septembre 2021

Natou à la mer

Oh mes petits folovers Je vous ai pas écrit depuis l'en pèbre ! Mais là y se passe des choses que je peux pas garder pour moi tellement le cœur me gonfle. Au mois d'aout, on est allé en Bretagne ! Bah déjà ! l'océan c'est pas ma méditerranée ! L'eau y est gelée t'sais, pire peut être que le lac de  […]

Lire la suite

vendredi 5 février 2021

Éloge de la lenteur

Je suis fatiguée en ce moment... Corps encore qui souffre ... Capsulite ... Mauvaise nuit... J'ai l'impression que ce n'est pas seulement ça, douleur, étude, boulot, d'aujourd'hui. C'est une fatigue en héritage d'une vie intense et douloureuse peut être un peu trop souvent. Polytraumatisée,  […]

Lire la suite

mardi 13 octobre 2020

Telle est ma quête

L’espoir répugnant t’entraine sur une dune glissante et tu chutes infiniment. Cette Dune s’appelle impatience ou déception, attente ou impuissance. L’espoir est une fenêtre sur le néant qu’ouvre la main du vouloir. Ce « je veux, je veux » ton petit cri d’enfant dedans qui n’a jamais appris à  […]

Lire la suite

dimanche 11 octobre 2020

Fou rire

IMG_1871.jpg, oct. 2020

Dyptique 2 Un texte, extrait pour cette fois d’un des billets publiés sur le blog de l’Auberge des blogueurs, que vous illustrez comme vous le voulez avec une de vos photos. Alors aujourd’hui, le texte à illustrer est un extrait d’un billet de Paul Dindon (aka Des fraises et de la tendresse) : Je  […]

Lire la suite

jeudi 8 octobre 2020

Une fantaisie sur les dents lancée dans le vide

Depuis deux ans, j'anime, chaque premier mardi du mois, un atelier "indéfinissable" pour une association qui soutient des personnes ayant, ou ayant eu, des problèmes d'addictions. Ce groupe n'est pas réservé aux femmes mais il n'y a que des femmes qui participent. La plupart ont été  […]

Lire la suite

mardi 6 octobre 2020

Rongeur

Je suis cuite comme un rat mort ! Bonne nuit les gens Ma participation au jeu proposé par Kozlika ici

lundi 5 octobre 2020

Lame de fond

pho2000164.jpg, oct. 2020

photo Gilsoub Lame de fond, comme celle qui me renverse tout entière, émotion fulgurante, puissante, qui prend possession de mon être, système nerveux sur actif, hyper vigilance, pour quoi ? Pour une broutille, une surprise, une frustration, une petite crainte, une légère blessure, un coup, trois  […]

Lire la suite

dimanche 4 octobre 2020

Radio

Longtemps je n’ai pas aimé écouter la radio. Mes parents l’écoutaient en voiture, je ne sais même plus laquelle. Jamais pu supporter la publicité radiophonique, la pire agression sonore au monde. Adolescente, j’écoute NRJ, seul moyen d’avoir de la musique dans ma chambre. J’écoute, je chante avec  […]

Lire la suite

samedi 3 octobre 2020

Brin, mèche, épais, massif

Bon, j’ai aligné des mots autour de brin et de mèche, j’ai fait l’exercice. Laborieux. Je me relis, insatisfaite. Publiable ? Oui, sans doute. Qu’est-ce qu’on s’en fout, après tout. Mais pas envie, ça me rappelle les appréciations des profs sur mes bulletins : « Peut mieux faire ». Le poisson  […]

Lire la suite

jeudi 1 octobre 2020

Comme un poisson dans l'eau

Comme un poisson dans l’eau … Cette expression… Vous la sentez la fluidité du corps dans le liquide ? Qu’il nage ou pas à contre-courant, il est à l’aise, le poisson, dans son élément. Me sentir, comme un poisson dans l’eau… Un rêve. Vitesse, glisse, lisse, pas d’à-coup, pas d’obstacle, facile ! Je  […]

Lire la suite

mercredi 23 septembre 2020

Adieu Natou et merci.

Une fois de plus la page blanche lumineuse de l’ordinateur, les mains suspendues au-dessus du clavier et puis, rien. La tête est vide. Pourtant le désir est là. Elle écrit, elle écrivait, depuis toujours presque, depuis l’âge où l’on commence à écrire, douze ans, l’entrée dans l’adolescence. Elle  […]

Lire la suite

lundi 11 avril 2016

Au revoir

Depuis ce dimanche de Pâques je n'écris plus ici. Aujourd'hui, en promenant le chien, j'ai pensé que j'aimerai clôturer ce blog. Ce blog que François a ouvert pour moi. Fermer ce livre. La suite c'est ailleurs que j'ai envie de l'écrire et d'abord envie de la vivre. Je ne le fais pas, parce que :  […]

Lire la suite

dimanche 27 mars 2016

Nous

P10100341.JPG

Ella Fitzgerald & Louis Armstrong: Dream A Little Dream Of Me Un dimanche de Pâques, la merveille a fait sa chasse aux œufs dans toute la maison avec sa sœur et l'amoureux de celle-ci. Puis elle s'est gavée de chocolat. Un dimanche en famille heureux et tranquille. Je me sens bien, je crois.  […]

Lire la suite

samedi 26 mars 2016

Bonheur, l'heure d'être

pho1600121.jpg

Mes bonheurs ces derniers temps: Des aventures Des expériences Des instants volés Des apprentissages Des questions, beaucoup Des réapparitions Des petits pas de géante De la dispersion De la douceur Des doutes, souvent Des envies Des désirs Des rêves Des fantasmes Des peurs, parfois De la vie encore  […]

Lire la suite

mardi 15 mars 2016

Tout va bien

Ce matin j'ai fait quelque chose que je n'avais pas fait depuis longtemps. Je suis allée pleurer un bon coup au bord de la Loire. Pourquoi ce matin ? ça remonte à vendredi, l'émotion qui remonte par le corps. Depuis je la sens qui traine en moi. Ce matin j'avais rendez-vous avec ma psy, j'ai pas mal  […]

Lire la suite

vendredi 11 mars 2016

Le bonheur de donner

J'ai un peu lâché les petits bonheurs ces derniers jours, ce n'est pas tant qu'ils en manquent mais plutôt qu'ils sont toujours un peu les mêmes. On le savait tous en commençant cette série que le renouvellement ne serait pas évident. Mais là je vais vous parler d'un grand bonheur qu'on peut  […]

Lire la suite

- page 1 de 12