Carnets de brouillons

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 3 mars 2012

Un jour cent mots 13

Aujourd'hui : Fragment d'aujourd'hui raconté en statistique.

Il y a 100% de chance que la merveille aille prendre son bain vers 18h. 100% de chance que je fasse un truc à manger ce soir. 100% de chance que j'aille me coucher au bout d'un moment. 0% de chance que nous allions au restaurant ce soir, 0% de chance qu'on s'engueule d'ici demain, 0% de chance que je me fasse teindre les cheveux en rose. X% de chance que mon il ne guérisse pas. X% de chance qu'il vive X années. X% de chance ou de malchance.
J'aime pas les statistiques.

vendredi 2 mars 2012

Un jour cent mots 12

Aujourd'hui : Difficile

Difficile de ne pas vous dire que nous sommes depuis aujourd'hui PROPRIÉTAIRE ! Et je souris en me souvenant d'un spectacle de clown vu à Nice il y a des années ou l'un d'entre eux avait une façon très particulière de le dire si bien que ça m'est resté.

Un jour cent mots 11

Aujourd'hui : compliment

Chaque jour je m'accroche bec et ongles à cette idée. "Aujourd'hui la vie est d'une rare violence mais elle ne sera pas toujours ainsi. Je m'en remettrai". Une pensée égoïste qui ne concerne que moi et qui me tient debout. Je regarde mon Il qui tient à peine sur ses jambes, qui souffre dans son corps, et au delà de mon angoisse, de mes peurs, je le regarde, j'admire son courage et je l'aime. Aujourd'hui j'ai pris un café avec une amie qui m'a dit "appelle quand tu veux, n'hésite pas, je suis là". Aujourd'hui j'ai travaillé avec une amie et notre complicité était si fulgurante, c'était bon. Aujourd'hui j'ai proposé un travail "mauvais plan" (dans notre jargon ça veut dire pas ou mal payé) à un ami et il m'a dit: "laisse tomber, tu dis "mauvais plan", je te dis "d'accord", il y avait derrière ces mots lui et moi, notre amitié. Il y a dans mon entourage des petites perles, pleins en fait, qu'ils m'arrivent de ne plus voir, noyée dans mes chagrins. Elles sont pourtant douces et lumineuses. Je les aime et elles me tiennent toutes debout, mises bout à bout en un collier d'affections.

mercredi 29 février 2012

Un jour cent mots 10

Aujourd'hui : Un jour en trop.

Un jour en trop pour le cancer. Un jour en plus, un jour de pris, un jour de gagné. Aujourd'hui soleil, il sommeille. Moi en ballade, en terrasse, chocolat viennois. Un petit tour par notre Dame. Trop de touristes. Un jour en trop pour les larmes. Un jour en plus à tenir debout, un jour de pris pour ne pas être terrassée, un jour de gagné ensemble. Aujourd'hui, dire non à ce qui me déchire, se forcer à sourire, la vie est belle, la vie est belle, la vie est belle ... Longer la seine sans la regarder. Regarder la lumière sur les pierres de Paris. Désirer un appareil photo neuf, désirer, désirer, désirer... Aujourd'hui un jour en trop, en plus, en vie. C'est pris.

mardi 28 février 2012

Un jour cent mots 9

Aujourd'hui : Froid

Ben non, pas froid, doux. D'abord je fais ce que je veux et je change le mot d'aujourd'hui si je veux.

Doux dehors, odeur de printemps vaguement dans l'air, gare ! Il est encore loin.
Doux tête à tête avec mon il. Doux d'être totalement disponible pour lui.
Doux merveille au téléphone qui raconte sa vie comme une grande et qui a l'air de s'éclater avec ses cousines.
Doux l'ami Fred, l'amie Sophie, l'amie Coco, les copains du sud, au téléphone aujourd'hui.
Doux, ce mini riquiqui répit, que je m'octroie, de voir la vie en doux quelques instants, plutôt qu'en froid.

lundi 27 février 2012

Un jour cent mots 8

Aujourd'hui : Un slogan publicitaire pour vous vendre

Un brin prétentieux, mais non sans humour : Luce Luciole, la lumière intermittente du spectacle
Un brin d'enfance révolté: Luce la puce, qui démange là ou ça dérange
Un brin effrayant, mais capillotracté : Luce y faire a les moyens de vous faire parler
Un brin gentille: Luce tu crus, bonne pâte.

Mais ça me ferait rire si vous trouviez mieux.

dimanche 26 février 2012

Un jour cent mots 7

Aujourd'hui : Machines

Machine à remonter le temps
Machine à accélérer le temps
Machine à sortir du présent

Angoissant

Machine à rêver
Machine à soigner
Machine à gagner

Espérer.

samedi 25 février 2012

Un jour cent mots 6

Hier et Aujourd'hui : Parce que je le vaux bien, moi je...

Hier j'ai emmené les filles à la ménagerie du jardin des plantes. Alors que nous approchions de la cage des félins, la merveille s'est exclamé : " Maman, maman regarde!" avec une voix de petite fille émerveillée. J'ai cherché cet animal extraordinaire, un tigre ? un lion ? Rien en vue. "Maman, maman regarde là !" Au sol donc " Une coccinelle !!!!" J'ai pensé, c'est beau que le merveilleux soit partout, pour elle.
Plus loin, vers l'enclos des singes, nous avons pu contempler un orang-outan. Assis nonchalamment contre la vitre dans le rayon de soleil, il nous lançait des œillades de star, Il le valait bien. Et nous nous demandions qui était venue en visite au zoo, lui ou nous ? Quand l’intérêt semblait se dissiper, alors comme nous, il tapait de son index contre la vitre et attirait à nouveau tous les regards. C'était beau et infiniment triste en même temps.

Aujourd'hui, j'ai fuit la maison, le sommeil permanent de mon Il et mes angoisses. Pas très longtemps. Le temps d'un thé et des chouquettes chez une amie. Une petite brève de légèreté au milieu de la pesanteur de ces derniers jours. J'ai l'impression de sentir chaque nerf de mon corps. Moi je... ? je suis au bord de la crise de nerfs, tout au bord.

jeudi 23 février 2012

Un jour cent mots 5

Aujourd'hui : Musique

Dialogue avec la merveille

- Papa n'aime pas la musique.
- Si, pourquoi ?
- Mais c'est ma sœur qui me l'a dit.
- Oui, il n'aime pas la même musique que toi ou qu'elle mais il aime bien ça.

à sa sœur

- papa il aime bien la musique
- mouais, il aime un peu ça, pas beaucoup.

Et pendant ce temps là, leur papa dort. Ma petite musique intérieur chante une chanson de Berry " tenir, tenir, tenir, debout et demain...

mercredi 22 février 2012

Un jour cent mots 4

Aujourd'hui : Quelque chose écrit sur un objet

J'accorde peu d'importance aux objets. Pas un qui ne m'attache au passé, pas un un qui ne me porte bonheur. Leur perte m'est souvent égale, et rarement je les regrette. Je en ai collectionné nonchalamment à l'adolescence parce que "ça se faisait", mais c'était sans conviction. Qu'ils soient chères, luxueux, pratiques, peu m'importe. Même les livres n'ont pas de place particulière, j'en corne les pages, les prête et ne les retrouve jamais. Tant pis. Mais il me vient cette phrase de Corneille " Rome, l'unique objet de mon ressentiment". J'ai un unique objet de ressentiment et de colère.

samedi 18 février 2012

Un jour cent mots 3

Aujourd'hui : Sonnerie

Heure silencieuse. Tout dort. Je suis seule. Heure calme, heure du refus de l'angoisse. Heure pour moi, juste pour moi. Heure en dehors du temps. Heure en dehors de la vie. Calme. Silence ou presque, à peine un bruit lointain de voisin, bruit étouffé d'une vie ailleurs. Je ferme les yeux, je me dépayse.

On va sonner bientôt. Des amis en visites. De la vie et de l'amour qui débarque. Mais avant cela, gouter ma solitude pour ce qu'elle est, un répit.

vendredi 17 février 2012

Un jour cent mots 2

Exercice du jour : Certitude Absolue

Me voilà bien embêtée. Depuis ce matin je cherche, je me creuse la cervelle. Certitude absolue, une, une seule petite à trouver qui se cacherait dans un coin de mon esprit. Non, rien nulle part. Mon esprit est envahi du doute. Le passé ne veut plus surgir car il ne veut plus faire les comptes de ce qui n'est plus. Le présent est en suspend. L'avenir comme chacun le sait est incertain. Mon esprit est pris du doute absolu plus que de certitude. Mais peut être n'ai je pas cherché au bon endroit. L'esprit, lieu de la pensée, et la certitude ne font pas bon ménage. Non, bien sur, c'est dans mon cœur qu'il faut chercher, lieu des émotions. Certitude absolue de la peur et de l'amour que j'éprouve. Et à l'écrire ainsi, je me souviens que ces deux émotions ont toujours été les plus puissantes de mon existence...

jeudi 16 février 2012

Un jour cent mots

J'essaie de participer à mon tour au petit jeu littéraire inspiré de Raymond Queneau. Comme quelques uns de mes ami(e)s blogueurs

Il s'agit de commenter chaque jour brièvement un épisode du quotidien en partant d'une expression prédéfinie qui se trouve dans une liste. (La liste peut être trouvée en PDF, suffit de la demander si vous la voulez) . On doit écrire en cent mots maximum et le texte doit s'appuyer sur des éléments qui ont vraiment eu lieu dans la journée.

Expression du jour : Liste à faire demain sans faute

- Tout ce que je n'ai pas eu le courage de faire aujourd'hui.
- Tout ce que je fais déjà chaque jour.

Mais l'importante et l'impossible mission de demain c'est tâcher de ne pas penser aux lendemains...