mercredi 18 novembre 2009

Projets ambitieux pour élèves passionnés

J'ai attaqué ma deuxième année d'enseignement pour Les ateliers média spectacles. Cette année, je suis en charge de deux cours de trois heures pour des amateurs adultes. Le projet pédagogique pour ces cours est de travailler sur une œuvre complète pour donner l'opportunité à chacun de traverser un personnage sur la durée. Même si ce cours est ouvert aux débutants, j'ai plutôt un public déjà aguerrie.

J'ai donc proposé deux projets: "Andromaque" de Racine et "J'étais dans ma maison et j'attendais que la pluie vienne" de Jean Luc Lagarce.

Les élèves se montrent, pour l'instant, enthousiastes. Depuis la semaine dernière nous avons véritablement plongé dans ce travail. Des portes se sont ouvertes et ce qui pouvait leur sembler lointain , voir inaccessible, est devenu possible. Ce travail qui rend concret, vivant, des textes très littéraires, c'est véritablement mon ambition pour eux. Dépasser les apriori, les complexes parfois, et leur montrer par l'expérience, qu'un texte de théâtre, quel qu'il soit, doit prendre vie par les acteurs. C'est ainsi qu'il se fait entendre dans toute sa force et sa beauté.

Bien sur, cela demande du travail, de l'investissement, mais j'ai remarqué d'expérience, que lorsqu'on propose un vrai défi aux élèves et qu'on leur fait confiance, en général, cela les galvanise, et bien sur, je mise aussi sur la contagion de ma passion pour ces œuvres.

Jusqu'à présent, j'ai trouvé chacun, très réactif et cela ne fait qu'accroitre la confiance que j'ai en eux pour aboutir ces deux projets. Qu'est ce qu'aboutir un projet dans ce cadre ? D'abord, que chacun soit heureux et fiers de vivre cette aventure, que chacun ait le sentiment de s'être dépassé, d'avoir progressé au delà de leur propres attentes, qu'ils se soient surpris eux-même a réussir ce qui leur semble aujourd'hui impossible. Ensuite que le public qui viendra assister aux représentations de fin d'année, et qui bien souvent est un public de proche, soit également surpris par la qualité du travail et se soit laissé prendre au jeu. Enfin que chacun reparte avec des étoiles de joies dans les yeux.

A suivre donc, ce n'est que le début.

jeudi 13 avril 2006

Atelier Niveau 1 T.N.N. 2006


pour voir l'album cliquez sur la photo

Groupe niveau 1 T.N.N. Répétitions extrait de "beaucoup de bruits pour rien" Shakespear.

Travail essentiellement axé sur les personnages de Béatrice et Bénédicte. En cours de réalisation.

Présentation des travaux le mercredi 14 juin à 19H30.

Atelier Niveau 2 T.N.N. 2006


pour voir l'album cliquez sur la photo.

Groupe de travail, Atelier du T.N.N. Stage d'une quinzaine de scéances.
Expérimentation du coryphée à partir de Andromaque de Racine. 26 élèves y ont participés.

C'est un très beau souvenir, une belle expérience. Le groupe pourtant nombreux a été extrêmement soudé pendant tout le travail.

Nous avons expérimenté le rythme des alexandrins, la musicalité du texte, la force d'une présence décuplé sur un plateau.
Ce travail a demandé de leur part une grande concentration, une grande écoute de tous, il leur a permis dans le même temps d'aborder le langage sublime de Racine. Ils en ont découvert la puissance, la magie qui s'opère quand la technique est au service de l'acteur pour porter son émotion et inversement.

Je profite de cette présentation pour leur dire à tous que j'en garde un très bon souvenir que je sais partagé.

lundi 9 janvier 2006

Cours de Théâtre.

Cours de théâtre
Cliquez sur la photo pour voir l'album.

J'enseigne le théâtre depuis une dizaine d'années. J'ai commencé par enseigner aux enfants dans le cadre de l'atelier municipal de la ville de Beausoleil (Ville mitoyenne de Monaco). J'ai travaillé sur un large publique, agé de cinq à quinze ans, durant huit années. Confrontée à des enfants de langues maternelles très diverses, j'ai participé ainsi au développement de leur maîtrise de la langue Française.
Les cours de théâtre pour enfants leur permettent d'acquérir une meilleur maîtrise de leur corps, de leur voix, développe leur imagination, canalise leur énergie vers un acte créatif.

Pour les plus jeunes : J'ai travaillé sur la construction de l'histoire à partir de personnages qui leurs sont familiers. Ils ont eu à inventer des scénarios. Le jeu est pour l'enfant tout à fait familier. Ce qu'il découvre, c'est le sens de la répétition et de l'effort pour améliorer à chaque fois une même chose. Après la phase créative, ils sont plongés dans la phase de répétition et apprennent qu'elle peut également être source de création. La représentation de fin d'année est pour eux un objectif important qui donne sens à leurs efforts.

Pour les plus grands : On peut aborder plus directement le jeu de l'acteur. Ils découvrent alors un formidable moyen d'expression dans lequel l'improvisation à une large part. Par la suite, on peut les amener à se projeter dans des situations déjà créées, dans des personnages, leur faire découvrir des auteurs et une autre façon de lire. Le théâtre développe la connaissance de soi, de l'autre et, de fait, la tolérance. Il développe la personalité et aide à la prise de confiance. L'esprit de responsabilité vis à vis du groupe pour arriver à un objectif commun qu'est la création prend un sens concret. Le théâtre est une activité complète.

J'enseigne pour un public d'adultes depuis cinq ans dans le cadre des ateliers du T.N.N (centre dramatique national de Nice) ainsi que dans le cadre de différentes compagnies de théâtre. Chaque année, j'ai développé un projet pédagogique différent. Travail autour d'un auteur ou autour d'un thème. L'année dernière, j'ai travaillé avec un groupe, que je suit depuis quelques temps, à la création d'une pièce de théâtre. A partir du thème du "secret de famille", ils ont improvisés. Chaque improvisation a été retravaillée et filmée. A partir de l'ensemble j'ai écrit un texte : "Massacrer Famille". Ce spectacle tourne actuellement sur Nice.
Cette année, j'ai lancé une recherche autour de deux auteurs, un classique : Racine, et un moderne : Koltes. Cette recherche nous amène sur la piste du langage, de son rythme et ce qu'il implique physiquement et émotionnellement. Cela devrait aboutir à un spectacle au mois de Juin. J'y reviendrais. Vous pouvez voir les photos d'une séance de travail en cliquant sur la photo ci-dessus.

La saison prochaine, je m'installe en région parisienne.Je ressent le besoin d'agrandir mon horizon proffessionel, de me renouveller au travers de nouvelles expériences. Je recherche actuellement la possiblité de continuer à enseigner sur Paris. Cette partie de mon métier est aussi importante que les autres et participe à ma créativité tant de comédienne que de metteur en scène ou d'auteur...

page 2 de 2 -