La Valse du Hasard de Victor Haïm

Pour ceux qui n'auraient pas eu l'occasion de le lire, quelques mots sur la situation :
Une femme meurt dans un accident de voiture. Elle arrive dans un endroit mystérieux où se présente à elle un Ange qui lui propose un jeu. Elle va devoir raconter sa vie le plus sincèrement possible, la dernière confession, sans tricherie, sans mauvaise foi. L'ange va lui accorder des points ou lui en enlever selon une règle impossible à comprendre, une balance divine en quelque sorte... Si elle parvient jusqu'à Cent points, les portes du paradis s'ouvriront pour elle, si elle retombe à zéro, c'est le purgatoire. S'en suit une valse des points, des émotions, la vie ne pèse pas grand chose et cet Ange est un peu démoniaque.

Création 2001. Compagnie Vis Fabula.
A cette époque, je suis à la recherche d’un texte me permettant de créer un nouveau duo d’acteurs avec Emilie Jobin et Eric Guyonneau qui a rejoint la compagnie Vis Fabula. Emilie me propose le texte de Victor Haïm.
"La valse du hasard" correspond exactement à mes attentes d'alors. Les personnages sont à la fois complexes et jubilatoires. De par sa forme difficile, cycle répétitif instauré par la relation de jeu entre les deux personnages, le texte représente un nouveau défi pour la mise en scène. Je crée un univers étrange, ludique, avant tout extrêmement amusant. Toutefois, chez Haïm on trouve toujours ce point de vue sur l’humanité tendre et caustique.

Ce spectacle sera un formidable numéro de duettiste menant le publique de l’hilarité à l’énervement, de l’impatience au soulagement, tel un cycle infernal, et il s’agit bien de cela.

Il tournera dans la région PACA pendant deux ans, il sera également sélectionné pour la quinzaine des compagnies par le T.N.N.