Les quatre jumelles de Copi.

Les quatre jumelles de Copi, le baiser
Cliquez sur la photo pour voir l'album. Photo Ludovic Mauriat.

L’équipe :

Mise en scène et scénographie : Marie Teissier
Assistant à la mise en scène : Cédric Revollon
Comédiennes : Marion Bouquinet, Luce Colmant, Caroline Fay, Emilie Jobin
Musique : Wilfrid Houssin
Lumières : Alexandre Toscani, Cédric Revollon
Costumes : Arnaud Placard
Graphisme : Thierry Dardanello

Pour ceux qui n'auraient pas eu l'occasion de le lire :

Dans une maison quelque part en Alaska ou ailleurs, Leïla et Maria Smith vivent recluses. Ces deux soeurs jumelles sont des voleuses et braqueuses expertes pleines aux as, riches de dollars, de drogues et de lingots d’or. Le jour de leur anniversaire débarque un autre couple de jumelles chercheuses d’or : Fougère et Joséphine Goldwashing.
C’est le début d’une ronde infinie d’altercations, de confrontations, de successions de vie et de mort au travers de situations délirantes. C’est l’histoire de quatre jumelles qui jouent aux cow-boys et aux indiens…

Quelques mots sur l’auteur :

Extraits de la biographie de Copi écrite par Alain Satgé.
Copi de son vrai nom Raùl Damonte est né en 1939 à Buenos Aires et décédé en 1987 à Paris où il arrive en 1962. Dès 1964, il met en scène dans le Nouvel Observateur la série de dessin de la célèbre Femme assise, dont le dialogue troué de silence avec un poulet, un escargot ou ce rat qui deviendra l’animal emblématique de toute son oeuvre inaugure un théâtre minimal.
A travers le dessin humoristique Copi s’affirme d’emblée comme dramaturge. Après le sketch de Sainte Geneviève dans sa baignoire qu’il interprète lui-même, sa première pièce, la Journée d’une rêveuse mis en scène en 1967 par Lavelli, a pu évoquer par sa liberté d’invention et sa fantaisie verbale le théâtre de l’absurde des années 50.
C’est avec "Eva Peron" en 1969, "L’Homosexuel ou la difficulté de s’exprimer" en 1971, "Les quatre jumelles" en 1973 que Copi aborde le thème récurrent de toute son oeuvre : la confusion, l’inversion et l’échange des sexes.
Metteur en scène du fait divers Copi puise délibérément dans les stéréotypes des genres considérés comme mineurs (feuilleton, roman policier, science-fiction de série B), pour les truquer avec une feinte naïveté et tirer de leur juxtaposition et de leur accumulation des effets de dérision.

Mot du metteur en scène :

A la première lecture de ce texte, cet objet (théâtral) volant non identifié, Les quatre jumelles de Copi, j’ai pensé : il faudra que je le relise, je n’ai pas tout saisi ! Ce texte m’interpelle ; je me dis, comment rendre compte de cet univers étonnant, de ce cycle infernal où quatre destins sont joués. Je suis emportée dans un tourbillon de drogues, de suicides, de tueries, de résurrections, de morts. Je ne sais jamais qui est en vie et qui ne l’est plus. Je me dit que ça va bien finir par s’arrêter ! Et en même temps je me délecte, je suis curieuse de savoir laquelle va bientôt mourir, et comment. - héroïne - cocaïne - amphétamines - morphine - camphre - Et j’attends…
« Salope » revient d’une manière chronique comme on dirait « je t’aime, je te hais ». Le langage fuse, grossier, violent. Cette pluie d’insultes m’est jubilatoire et je me dis c’est le début de quelque chose.
Et je rêve…
Et j’y vais…
Je constitue une équipe et à partir de là le travail commence. Ces quatre jumelles, dépendantes de tout, prennent corps à travers quatre filles. Elles créent une cour de récréation où, à la façon d’un road-movie, d’une série B, elles s’érigent en reine, en voleuse, en Calamity Jane, en infirmière, en James Bond ‘s girl, en chercheuse d’or…
Dans leurs bouches, les mots sonnent aussi vrais que ceux d’enfants. Du rire aux larmes tout ce qui est dit est aussitôt fait. Le spectateur est emporté dans un (voyage-psychotrope), dans l’existence somnambule des quatre jumelles.

Marie Teissier

Ce spectacle tourne encore actuellement et nous souhaitons le promouvoir sur Paris et sa région.

Contacts

Marie Teissier
06 09 63 42 27
marieteissier@hotmail.com

Cédric Revollon
01 42 52 96 24 / 06 63 59 33 93
revolloncedric@hotmail.com

Commentaires

1. Le vendredi 23 janvier 2009, 21:16 par Emilie

J'aime (L')

2. Le vendredi 19 mars 2010, 06:35 par Mohamed Brandvold

Super !!! Merci beaucoup :)