Le coaching c'est quoi ?

V2-Classeur_P15_-INITIATION_au_coaching_-_OCTOBRE_2017.jpg
Image venant de ma formation à Espace Transition

Le coaching, ou l'accompagnement qu'est-ce que c'est ?
C'est, pour commencer, la relation accompagnant/accompagné qui travaille. Elle permet à l'accompagné de faire le chemin vers la découverte de ses freins et de ses potentiels, de prendre conscience de ses ressources et de ses solutions afin qu'il puisse réaliser un saut "qualitatif" dans sa vie.

Accompagner, c'est être dans l'accueil inconditionnel. C'est accepter que l'on a des préjugés, les reconnaître comme tels, s'en détacher pour entendre et accueillir la parole de l'autre, accepter que c'est lui qui sait. L'accompagnant n'est pas le sachant, c'est une question de juste posture. Ce que l'on croit savoir, croit sentir, croit deviner, etc, a besoin d'être vérifié et ne peut être asséné comme vérité. La justesse ne peut être que dans la résonance et l'harmonie de la relation.
Accompagner, c'est aussi être dans une pleine présence. Être en mesure de porter une triple attention, à l'autre, à soi, à la relation.
Cela demande également une acuité des sens, de l'intuition, de l'analyse, et particulièrement une pertinence des questionnements. La question est accompagnante parce qu'elle ouvre des horizons nouveaux.
C'est enfin, avoir une bonne connaissance des outils, ils sont nombreux, les choisir et se les approprier, être créatif.

Pour ma part, je suis souvent guidée par cette phrase : " Parler et agir en mon âme et conscience". Je prends le temps d'interroger mes intuitions, d’élucider qui parle en moi avant de parler à l'autre.

Quand j'évoque cette nouvelle facette de mon métier, j’entends souvent : " Oui, vous êtes une sorte de psy". Pour beaucoup, travail sur soi est égal à travail psychothérapeutique. Mais c'est la méthode qui diffère.

 Dans l'accompagnement, on travaille vers un objectif défini par l'accompagné. Il vient avec une demande que nous l'aidons à clarifier.

Ensuite, le nombre de séances, leurs durées sont déterminés au début du contrat que nous signons. Ce dernier est une obligation de moyens, pas de résultat. Le résultat est toujours entre les mains de l'accompagné.
C'est la prise de conscience des freins et des ressources de la personne qui est au cœur de cet accompagnement et non la cause de ces freins.
Enfin, le coaching, c'est aussi permettre une mise en action.
Personnellement, je suis convaincue que la psychothérapie et le coaching sont des approches très complémentaires.

La frontière entre le thérapeute et l'accompagnant peut sembler parfois floue, en tout cas mouvante. L'accompagnant n'est pas un thérapeute, mais la qualité de la relation peut être thérapeutique.

Je suis donc aujourd'hui coach ou accompagnante (le choix des mots concernent celui qui les reçoit). Je reçois des personnes en individuel pour les accompagner sur des objectifs très variés. Cela peut concerner :
- Leur travail actuel (une gestion de conflit, une difficulté à trouver/prendre sa place) comme un accompagnement dans la réalisation d'un projet.
- Dans un champ plus personnel ; digérer un évènement, être accompagné dans un changement de vie subi ou désiré (un deuil, un divorce, une perte d'emploi, ou encore un déménagement, un départ à la retraite).
- Dans un cadre familial ; travailler les relations inter-familiales.
- La gestion du stress, la prise de parole en publique, l'affirmation de soi, l'estime de soi.

Ce qui fait ma spécificité, ce n'est pas le type d'objectifs pour lesquels des personnes me contactent mais ma façon d'aborder cet accompagnement.
Je mets au service de ce processus ce que j'ai appris de mes expériences artistiques, notamment théâtrales.
Se connaître, se surprendre, s'assumer, s'exprimer, s'affirmer : tout cela, l'outil théâtre peut y contribuer. Le premier bénéfice, c'est la confiance en soi.
Jouer avec l'autre qui est en soi, c'est ouvrir sa créativité, c'est découvrir l’inconnu intérieur, l'accueillir, l'accepter, l'assumer et devenir pleinement soi. Le chemin qui se trace passe par la conscience de soi, de son corps, de sa voix, de ses sensations, de ses émotions.

Au delà de mon parcours théâtral, il y a aussi celle que je suis, mon histoire et le travail que j'ai fait sur moi. Tout cela peut aujourd'hui être mis au service de l'accompagnement. C'est parce que j'ai traversé certaines tempêtes que je sais qu'elles sont traversables, que je suis en mesure de les accueillir sereinement chez l'autre.
Dans notre jargon, on appelle cela la "contenance". Une émotion, pour être traversée, a besoin d'être autorisée à s'exprimer, être accueillie, et contenue par celui qui la reçoit pour que celui qui l'éprouve puisse à son tour s'autoriser à la ressentir, à l'exprimer, à l'accueillir et la digérer. La "contenance" c'est l'espace de sécurité.
L’émotion est aussi une sensation physique. Là encore le chemin passe par le corps et la respiration consciente.

Le jeu de rôle, l'expression corporelle, l'approche émotionnelle et sensorielle, la pleine conscience, sont mes outils de prédilections.

J'organise également des stages pour des approches collectives de travail sur soi. Le prochain aura lieu les 24 et 25 novembre. Vous trouverez les détails à ce sujet dans ce billet.